Intervention sur groupe cible (IGC) - Targetgroup Intervention Program (TGIP)

L'intervention sur groupe cible (IGC) ; Targetgroup Intervention Program, TGIP) a été mise au point dans le cadre du modèle de l'aide aux victimes de Cologne en 1998 à l'Université de Cologne et a été adaptée et évaluée au cours des années 2000 à 2010 pour le suivi de soldats intervenus à l'étranger, de victimes d'attaques de banques et de catastrophes majeures. Dans le contexte européen, nous avons transposé l'IGC dans la dynamique de situation spéciale des attaques terroristes et cataclysmes majeurs sur le site Internet en quatre langues  www.plot-info.eu (prévention des conséquences psychiques à long terme pour les victimes d'attentats terroristes et leurs familles ; PLOT, 2005 - 2007) et www.eutopa-info.eu.

 

Le TGIP repose sur un plan d'intervention conçu en fonction du profil de besoins des survivants, témoins, personnes restées sur place et proches après des situations catastrophiques. Nous sommes d'avis que pour, une détection différenciée des besoins d'apport d'aide psychosociale d'urgence (PSNV) à moyen terme, des "dépistages" prévisionnels doivent être effectués. Ceux-ci permettent d'identifier les personnes concernées suivant un risque faible, moyen et élevé de développement d'un trouble chronique. Nous entendons par "dépistage prévisionnel" la détermination des divers facteurs de résilience et de risque adaptés pour estimer l'évolution vers un caractère chronique d'un trouble psychotraumatique consécutif. En fonction du profil de risque détecté, le TGIP met en branle toutes les étapes d'intervention, depuis l'aide psychosociale ponctuelle jusqu'à une psychotraumathérapie et une rééducation indexées.

 

Les projets européens EUTOPA (2007 - 2009) et EUTOPA-IP (2009 - 2011) ont été promus entre autres dans le but d'adapter l'intervention axée sur groupe cible (IGC) à la dynamique de traitement et d'évolution des situations de catastrophes et de mettre ce concept en oeuvre. Dans le projet EUTOPA-IP, nous nous sommes en outre occupés de l'extension du concept à des éléments centraux de la rééducation des personnes concernées souffrant de troubles traumatiques.

 

Les questions centrales sont : Quelles sont les mesures d'intervention en situation de crise qui ont fait leurs preuves suivant l'état actuel de la recherche en vue de désarmorcer à long terme le développement de troubles psychiques après des situations de cataclysmes ? A quel moment ces mesures doivent elles-être mises en oeuvre ? Comment les personnes à risques peuvent-elles être identifiées efficacement ? Quelles sont les mesures et les interventions judicieuses pour les différents groupes contrastés ?

 

Le résultat consiste en quatre manuels qui, y compris une version en ligne de l'intervention sur groupe cible, sont accessibles en cinq langues (anglais, allemand, espagnol, français et tchèque). Ces manuels tiennent en particulier compte des résultats de la conférence consensuelle (office fédéral de protection de la population et de l'aide en situation de catastrophe, Allemagne, 2007 à 2010), des directives du groupe néerlandais IMPACT (2007) et des directives non obligatoires NATO & OTAN  (2008).

 

Le manuel I se focalise sur un segment central du TGIP et donne le contexte théorique et pratique pour l'application de l'indice du risque de Cologne. Sur la base de l'exploitation de méta-analyses, d'études sur le terrain et d'avis d'experts, l'état actuel de la recherche sur les facteurs de risques de développement de troubles traumatiques consécutifs après catastrophes est collationné. De ces résultats découlent les postes sélectionnés pour l'IRC (indice du risque de Cologne) qui détermine le profil de risque des personnes concernées après catastrophes et établit empiriquement un plan d'intervention gradué. Ce manuel est conçu pour les assistants professionnels et vise à indiquer à ce groupe cible les possibilités et limites du procédé.

 

Le manuel II englobe tous les modules d'intervention du TGIP, depuis l'aide psychosociale d'urgence jusqu'à la psychotraumathérapie. Le plan des mesures dans les unités de soutien psychosocial distinctes est établi aussi bien en fonction du critère temps que du profil de risques et de ressources de la personne concernée. Des réflexions structurelles et une gestion psychosociale de crise après des catastrophes majeures s'y rattachent.

 

Dans le manuel III, nous présentons une forme livresque d'information psychologique basée sur le traumatisme en partant des résultats de la recherche actuelle.

 

Le manuel IV traite de la manière dont les troubles traumatiques de la personne concernée peuvent être détectés à la suite de la situation préjudiciable avec le Questionnaire on Functional Impairment (Q-FIS, questionnaire sur l'affectation fonctionnelle). Le Q-FIS est basé sur la classification internationale du handicap, de la santé et de l'aptitude fonctionnelle (ICF). Ce concept ouvre la voie à un accès multidisciplinaire pour les pairs, les travailleurs sociaux, les psychologues, médecins et psychothérapeutes en vue de la documentation des conséquences psychosociales des situations de catastrophes. L'extension du TGIP par le modèle Q-FIS crée des conditions primordiales pour la détection des besoins en rééducation, la définition des objectifs de rééducation et l'évaluation du résultat de cette rééducation.

 

 

EUTOPA-IP Newsletter

Read now to the EUTOPA-IP newsletter!

» Read now

Co funded by the European Commission, Directorate Environment,
Grant Agreement No. 070401/2009/540414/SUB/A4